Assurer sa voiture de collection

Assurer sa voiture de collection

26 mai 2019 Non Par ACVE

La question paraît banale tant ce geste est pour chaque collectionneur un réflexe acquis. Mais est-ce bien obligatoire? Quand et comment s’assurer? Quelles précautions prendre? Et dans quelles circonstances en est-on dispensé? Etat des lieux en dix questions.


Le diable est, dit-on, dans les détails. En matière d’assurance, il se nicherait dans les petites lignes des contrats. Voilà pourtant bien longtemps qu’elles sont toutes écrites de la même grosseur. Non, si diable il y a, il est ailleurs. Débusquez-le en lisant ce qui suit.

• Pourquoi faut-il s’assurer?

S’assurer est un devoir moral devenu légal. Assurer le véhicule que l’on possède signifie être en mesure, au minimum, de couvrir les dommages que celui-ci peut causer à autrui lorsqu’il est utilisé. L’Article L211-1 du Code des Assurances stipule qu’une assurance Responsabilité Civile est obligatoire pour tous les véhicules à moteur. En effet, la loi Badinter dispose que « Toute personne physique ou toute personne morale autre que l’Etat, dont la responsabilité civile peut être engagée en raison de dommages subis par des tiers résultant d’atteintes aux personnes ou aux biens dans la réalisation desquels un véhicule est impliqué, doit, pour faire circuler celui-ci, être couverte par une assurance garantissant cette responsabilité». En clair, on doit souscrire une assurance pour tout véhicule que l’on détient (et le cas échéant la remorque). Cela à quelques rares exceptions que nous détaillerons plus loin