LES VOITURES...

 RENAULT TORPEDO 

Propriétaire : Bernard et Claudette

Année : N.C

PhotosCaractéristiquesHistoire

Les caractéristiques de cette voiture ne nous ont pas encore été communiqués.

La Renault type N.N est une automobile de la marque Renault produite de 1924 à 1930. Son appellation commerciale est Renault 6CV. La NN est créée pour contrer les Citroën 5HP et autres voitures dites « populaires ». Le constructeur lance la NN en 1924 en remplacement de la MT et de la KJ. Elle est solide, fiable et assez agréable à regarder. La NN va survivre aux années 1920 et même à ses concurrentes Citroën, vite démodées. La NN a un châssis allongé (empattement de 2,65 m) par rapport aux autres 6 CV de la marque à cette époque, permettant pour la première fois l’aménagement de quatre places assises spacieuses.

 RENAULT CARAVELLE 

Propriétaire : Bernard et Jacques

Année : N.C

PhotosCaractéristiquesHistoire

Les caractéristiques de cette voiture ne nous ont pas encore été communiqués.

La Floride (ou Caravelle), c’est le symbole de la France insouciante et romantique de la fin des années 50, la Douce France de Charles Trenet. Symbole d’une période insouciante et pleine de gaité qui s’ouvre aux plaisirs et aux joies de la « deuxieme voiture ». Mais la Floride, c’est aussi le porte-étendard du « Made in France ».

La Floride est née en 1958 du coup de crayon de Frua, une division de la maison Ghia de Turin, qui dessinera quelques années plus tard le coupé Volvo P1800. Elle utilise la plateforme et les éléments mécaniques de la Dauphine, principalement son moteur « Ventoux » en position arrière, permettant un prix de vente très compétitif. Couleurs gaies et intérieurs assortis, pneus à flancs blancs et autoradio en option, la Floride écarte Renault de la voiture populaire. Certes, le poussif Ventoux de 850cm3 ne revendique que 40cv au mieux de sa forme, et la boite 3 vitesses ne l’aide pas vraiment. Cette première version codifiée R1092 n’est pas née pour affoler les chronos !

La carrosserie sera déclinée en 3 modèles : le cabriolet, le « convertible » à hard-top amovible et le coupé à toit soudé. Elle est présentée au Salon de Paris en 1958 et l’engouement est immédiat. La production ne commencera qu’en 1959, en même temps qu’elle présentée aux USA, rebaptisée du nom du fleuron de notre industrie aéronautique : « Caravelle » … mais Renault qui n’est pas capable de livrer la voiture avant l’automne 59 n’a pas touché du doigt que la clientèle américaine est très versatile et gardera longtemps un gout amer de cette première tentative outre-atlantique.

En 1962 survient la première évolution de la Floride qui adopte le moteur « Sierra » 956cc qui revendique 51cv et permet à la voiture de flirter avec les 135 km/h. Le code de la voiture est désormais R1131. La dénomination évolue également puisque le cabriolet devient la Floride S et le coupé devient la Caravelle… en France, puisqu’aux USA, les deux versions sont des Caravelles ! Vous suivez ? Au passage, notez que la Floride/Caravelle troque ses 4 tambours pour 4 disques et l’électricité passe de 6 à 12V. La boite passe de 3 à 4 vitesses, mais la 1ere n’est pas synchronisée.

En juin 63, le patronyme Floride disparait du catalogue au bénéfice du seul nom Caravelle. Le nouveau modèle R1133 est désormais doté d’un 1108cc qui développe 55cv et permet à la voiture de rouler à 140 km/. La 1ere vitesse est synchronisée. La dernière évolution intervient en 1965. La voiture devient la « Caravelle 1100 S » et son 1108cc développe maintenant 58cv. A noter que ce 1108cc motorisera de très nombreux modèles de Renault, jusqu’aux derniers modèles de « Super 5 » dans les années 90. Belle carrière.

Aujourd’hui, la Floride/Caravelle fait le bonheur des amateurs de « populaires » françaises, et il faut avouer que c’est un bonheur de partir en week-end sur petites routes à son volant, en faisant halte d’auberges en auberges. Certes, pas de vrombissements rageurs ou de pilotage serré à son volant, mais le bonheur simple de faire un voyage dans le temps.

Bien construite, dotée de moteurs solides, la Floride/Caravelle est capable de traverser les ages sans problème majeur … à condition d’être correctement entretenue. La corrosion peut également faire des ravages, il faudra être vigilant lors de l’expertise préalable à tout achat et vérifier attentivement tous les soubassements. La mécanique, identique aux Dauphine Gordini pour la Floride et aux R8 et R10 pour la Caravelle, ne pose aucun soucis et toutes les pièces sont disponibles chez les professionnels.

Son tarif accessible en fait un modèle de choix pour goûter aux plaisirs de la route en ancienne, avec en prime un capital sympathie largement au dessus de la moyenne !

RETOUR AUX GALERIES RETOUR AUX GALERIES