NOS VOITURES DE LA MARQUE

 BMW Z4 

Propriétaire : Jean – Pierre

Année : N.C

PhotosCaractéristiquesHistoire

Les caractéristiques de cette voiture ne nous ont pas encore été communiqués.

La BMW Z4 est un modèle de roadster et de coupé du constructeur automobile BMW. 

Le Z4 fut conçu dans la lignée du BMW Z3 qu’il remplace. Fort de la percée effectuée par le Z3 vendu à 300 000 exemplaires dans le monde, le Z4 est lui aussi un succès commercial pour BMW. Une version M plus incisive est disponible.

Après avoir été présenté au Mondial de Paris en septembre 2002, le roadster Z4 est lancé en France le 27 mars 2003. Le Z3 passe le témoin à un modèle un peu plus grand, plus cossu, plus performant tout en cherchant à être plus facile à conduire. Le nouveau roadster s’est débarrassé des formes rondes néo-rétro de son “ancêtre” pour adopter des lignes tendues et brisées. Une nouvelle stratégie de style. Mais aussi une nouvelle stratégie de gamme… Alors que le Z3 avait été lancé avec de petites motorisations à base de 4 cylindres avant de monter en gamme jusqu’aux 6 cylindres à 24 soupapes et double Vanos, le Z4 est cette fois lancé en trois versions de 6 cylindres : un 2,2 litres de 170 ch (Europe uniquement), un 2,5 litres de 192 ch (Z4 2.5i) et un 3 litres de 231 ch (Z4 3.0i).

La série Z4 connaît un grand succès puisque le 100 000e exemplaire Z4 est célébré en novembre 2004, juste après deux ans de commercialisation.

La famille des roadsters Z4 de BMW s’agrandit en avril 2005 avec une petite motorisation européenne de 2 litres, le Z4 2.0i. Avec ses 150 ch issus d’un bloc 4 cylindres, ce Z4 2.0i complète la gamme vers les cylindrées les plus raisonnables. En se positionnant sous le 2.2i de 170 ch, ce nouveau modèle complète la place de la série Z4 face à une forte concurrence sur le marché européen. En 2006 arrive la version M en cabriolet puis en coupé. Esthétiquement, le restylage d’avril 2006 n’a porté que sur des points de détail : à l’avant le bouclier est plus anguleux et intègre des antibrouillards rectangulaires, tandis que l’arrière se dote de nouveaux feux de même forme, mais dont l’aménagement diffère (les cercles sont remplacés par des rectangles), le bouclier arrière, quant à lui adopte des arêtes plus saillantes. L’aménagement de l’habitacle reste le même, avec toutefois une amélioration de la qualité des matériaux. Les vraies nouveautés se situent sous le capot avec l’adoption de nouvelles motorisations 6 cylindres (seule la version 4 cylindres 2 l de 150 ch ne change pas) : le 2.2i est remplacé par un 2.5i plus puissant de 7 ch et plus fort en couple, le 2.5i disparaît au profit d’un 2.5Si fort de 218 ch et, enfin, le 3.0i déjà réputé pour sa puissance, fait place à un 3.0Si de 265 ch, ces deux dernières motorisations sont dotées de l’injection indirecte.

RETOUR AUX MARQUES RETOUR AUX MARQUES